Venue d’un nouveau bébé à la maison

6 juillet 2022
6 juillet 2022

La venue d’un nouveau bébé à la maison!

 

La venue d’un nouvel être dans la famille est certes un grand moment de joie, mais il peut être aussi un moment difficile et stressant pour l’enfant déjà présent. Il peut y avoir de la jalousie ou avoir le sentiment de perdre sa place. Voir même chez certains, de la régression.

Les réactions de l’enfant sont parfaitement normales et peuvent varier d’un enfant à un autre. Certains n’auront presqu’aucune réaction et vont continuer à se développer de façon tout à fait normale. D’autres, au contraire, se verront adopter des comportements qualifiés de « bébé ». Bien sûr, voir son enfant demander le biberon ou la couche, peut être perturbant pour les parents.

L’âge de l’enfant va aussi jouer un rôle sur la jalousie qu’il peut ressentir face au nouveau bébé. L’enfant de 1 à 3 ans risque d’être plus jaloux et perturbé. Car, lui qui avait l’attention de ses parents à lui seul doit maintenant la partager. Il se peut donc qu’il passe de la fierté à la jalousie et même au ressentiment et demande que le bébé soit retourné à la fabrique! Certains essaieront même de faire du mal au nouveau bébé ou adopteront un comportement infantile pour l’imiter. L’enfant plus vieux pour sa part manifestera sa jalousie plus subtilement. Il peut faire de très très grosses caresses au bébé en le serrant très fort…ou essayer de lui mettre ses bêtises sur le dos en l’accusant à tort. Lorsque l’enfant est un peu plus âgé, il peut prendre son rôle de grande sœur ou grand frère très au sérieux et se monter possessif, vouloir trop en faire comme si le bébé lui appartenait. Un sentiment de fierté peut envahir l’ainé et il désire constamment faire des câlins, donner les soins et montrer le nouveau bébé à tout le monde. Il imitera par le fait même ses parents en reproduisant les gestes de ses parents envers le bébé sur ses poupées ou toutous. La jalousie peut apparaitre chez un aîné et disparaître dépendamment du stade de développement du bébé. Il n’est jamais bien plaisant que le petit dernier détruise notre superbe tour de blocs ou déchire notre beau dessin!

Vous pouvez bien sûr aider votre aîné en le rassurant en lui disant et montrant que vous l’aimez toujours et autant, même s’il y a un nouveau bébé à la maison. Faites participer votre aîné aux soins du bébé et laissez-le interagir avec lui. Donnez-lui une responsabilité, un rôle lorsque vous vous occupez du bébé ex : vous donnez les lingettes et les couches. Vous pouvez avant même la naissance le préparer en lui lisant des livres sur le sujet et discuter des sentiments qu’il peut ressentir face au nouveau-venu. Il est important d’être à l’écoute de l’enfant et de le laisser exprimer ses émotions, mais faites-lui savoir que les gestes de violence envers le bébé ne seront pas acceptés. Surtout laissez-le être un enfant, ne lui demandez pas d’agir ou de penser en « grand » parce qu’il est devenu l’aîné. Dites aux autres devant lui combien vous êtes fiers de lui et qu’il vous aide à vous occuper du bébé. Il en sera valorisé! Et développera son lien d’attachement avec le bébé. Prenez du temps avec lui seul pour jouer, faire une sortie, aller au parc…un petit 15 minutes quotidien peuvent suffire si le temps que vous lui consacrez est de qualité et que pour lui. Il sera ainsi rassuré que vous l’aimez! Il est primordial que votre aîné ne se sente pas seul ou mis de côté. Le père, les grands-parents, d’autres membres de votre famille ou entourage proche peuvent aussi jouer un rôle important en consacrant du temps de qualité à votre aîné lorsque vous êtes occupé à prendre soin du nouveau-né.

N’oubliez pas que certains enfants n’auront jamais besoin d’interventions pour s’adapter à l’arrivée du nouveau bébé. Tandis que d’autres rencontreront des difficultés malgré toutes les interventions. Vous ne pouvez, en tant que parents, que faire votre possible!

 

 

Notes et Références :

Naître et grandir

Dumonteil-Kremer, Catherine. La famille s’agrandit. Édition Jouvence, 2019, 160p