L’ABC du portage

25 mars 2022
25 mars 2022

L’ABC du portage

Porte-bébés, comment choisir? 

Il existe plusieurs outils de portage sur le marché, facile de s’y perdre! Alors comment démêler les différents types de porte-bébés et comment choisir le meilleur pour vos besoins? Dans les mots de Mme Janie Vachon-Robillard, présidente de l’INPE (Institut National du Portage des Enfants), les porte-bébés sont comme les souliers. Vos sandales sont bien utiles l’été lorsqu’il fait chaud, mais ne pourront pas remplacer les bottes de pluie pour garder vos pieds au sec lorsqu’il pleut. Il est donc possible que vos besoins changent et que vous ayez éventuellement besoin d’un modèle différent. Mais commençons par le commencement.   

La sécurité! 

Peu importe l’outil de portage, les règles de sécurité restent les mêmes. Bébé doit être à la verticale (la tête en haut, ha !) et à « hauteur de bisous » (la tête assez haute pour que vous puissiez facilement lui donner un bisou sur la tête). La bouche, le nez et le menton de bébé doivent être dégagés en tout temps.  

Les écharpes  

Les écharpes sont de longs bouts de tissu que l’on noue de différentes façons.  

Il existe des écharpes extensibles qu’on utilise pour les petits bébés. Le tissu est extensible (comme un t-shirt par exemple) ce qui permet de le préinstaller et nécessite moins d’ajustements. Le tissu est aussi moins large et est donc plus facile à utiliser avec un nouveau-né. Le poids maximum dépend des modèles, mais est généralement de 15 à 20 livres. Idéal pour commencer. Portage à l’avant seulement. 

Ensuite nous avons les écharpes tissées. Pour ceux et celles qui ont fait un peu de recherches, on découvre qu’il existe énormément de choix de tailles, tissages, etc. Le choix de taille se fait selon le gabarit du porteur (et non du bébé) et les nouages que l’on désire faire. Généralement, pour commencer, une T6 vous permettra de faire la majorité des nouages. Pour ce qui est du tissage, l’idéal est d’y aller avec quelque chose qui se lave bien comme le coton. Attendre 36 heures pour que son écharpe en mélange de soie sèche sur la corde parce que la couche de bébé a fait défaut, c’est long! Elles peuvent être utilisées avec un tout petit bébé ou des enfants plus vieux et il est possible de porter à l’avant, sur la hanche et au dos. 

Le ring-sling  

Une écharpe avec deux anneaux de métal attachés à une extrémité. Peut être utilisé pour porter à l’avant, sur la hanche ou, pour de courtes périodes, au dos. 

L’avantage du ring-sling est qu’il est simple d’utilisation (pas besoin d’apprendre 56 nouages) et se range bien dans un sac à couches. De plus, il favorise une bonne position de portage pour bébé. Il se porte sur une épaule et fait pour tout petit bébé ainsi qu’au plus vieux. Le poids maximum varie en fonction de l’écharpe.  

Le Mei-Tai (ou Bei Tai ou Meidai ou variation sur le thème) 

Ce porte-bébé d’inspiration asiatique est composé d’un panneau de tissus, soit droit ou en forme de sablier, ainsi que de quatre longs pans. Ce porte-bébé peut aussi être ajusté selon la taille de bébé à l’aide d’un pliage ou de petites cordes, selon le modèle. Il existe aussi des modèles Toddler, pour les bambins et Preschool pour les plus vieux. Il est possible de porter à l’avant, sur la hanche et au dos.  

C’est un bon entre-deux, entre l’ajustabilité d’une écharpe et la simplicité d’utilisation d’un préformé. Je trouve que le plus important dans le choix d’un Mei Tai est la facilité d’ajustement du tablier et le rembourrage des sangles. Des sangles bien rembourrés sur les épaules, comme le Fly Tai de Fidella ou le Max de Chimparoo, assurent un meilleur confort pour les longs portages.  

 

Le Préformé 

Il existe une panoplie de compagnie et de modèles de porte-bébés préformé. Par préformé, on veut dire un outil de portage avec des bretelles qui s’attachent au tablier et à la taille grâce à des attaches à clip. Il existe des modèles ventilés fait de mailles respirables pour l’été, des modèles en lin, des modèle couteau-suisse qui font 56 millions de positions…vous voyez le genre. L’idéal pour commencer est le modèle de base car il sera plus facile de bien le maîtriser. Il y a généralement un insert à ajouter ou un petit hamac à attacher afin d’y glisser un plus petit bébé, que l’on pourra retirer lorsque bébé sera plus grand.  

Ce qu’il faut vérifier dans l’achat d’un préformé est comment il fait sur votre corps et celui de l’autre parent porteur. Certains modèles font mieux aux personnes avec de plus larges épaules, d’autres seront plus confortable pour les plus petits gabarits. C’est vraiment en les essayant que l’on pourra s’assurer que le modèle est le bon pour nous.  

 

En conclusion 

L’idéal avant d’acheter un porte-bébé, c’est d’en essayer différents modèles pour voir ce que l’on préfère et, si possible, faire un atelier d’initiation avec une monitrice de portage certifiée. Le Centre Ressources Naissance dispose d’une large banque de porte-bébés à essayer et une belle programmation d’ateliers de portage pour les différents niveaux de porteurs. Il est aussi possible de faire ajuster le porte-bébé que vous avez déjà afin d’assurer un meilleur confort à vous et votre enfant. N’hésitez pas à communiquer avec nous pour avoir plus d’informations !